Archives du tag: Apprentissage

Booster son cerveau à l’électricité sort des laboratoires et entre dans vos maisons.

Et s’il suffisait de porter un casque sur la tête pour immédiatement bénéficier de capacités d’apprentissage et d’attention accrues ? L’idée est tellement simple qu’elle semble difficile à croire. Et pourtant, c’est ce que propose la société Foc.us avec son casque du même nom. Et tout ça pour moins de 200 euros. booster_son_cerveauAugmenter sa mémoire de travail, sa dextérité, son attention, sa vigilance… C’est la promesse de ce casque.

Lire la suite...

Fini la vitamine C, on peut booster son cerveau à l’électricité !

booster son cerveau à l’électricitéOn évoque souvent une ampoule qui s’éclaire lorsque nous vient une idée des plus lumineuses. Les métaphores ne sont pas toujours très éloignées de la réalité. Une étude, publiée dans Journal of Neuroscience, révèle qu’une stimulation électrique favoriserait l’apprentissage. Pas question ici d’électrocuter l’apprenant mais de stimuler, en douceur, le cerveau humain… Des études précédentes avaient démontré que le cerveau émettait un profil d’ondes cérébrales très particulier lorsque l’individu commettait une erreur.

Lire la suite...

Comment le cerveau fait-il pour nous permettre d’apprendre ?

Frédéric Alexandre travaille à l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) et effectue des recherches sur la cognition et le comportement. Au cours d’une de ses récentes conférences, il a détaillé sa vision du principe d’apprentissage. ancrage mémorielFrédéric Alexandre explique que ce mécanisme a pour but de permettre à des individus d’extraire des invariants dans un monde multimodal et multisensoriel.

Lire la suite...

Optimiser l’apprentissage en formation grâce aux neurosciences

Et s’il existait des principes simples et essentiels pour mieux faire fonctionner notre cerveau ? C’est en substance ce que nous explique le biologiste moléculaire John Medina dans son ouvrage Les 12 lois du cerveau. Ancrage mémoriel Faciliter l’interaction entre les neurosciences, l’enseignement et les entreprises décuple les possibilités et notamment celles liées à l’apprentissage. Alors pour tous ceux qui, comme vous certainement, mettent en place des formations, le psychologue David Vellut a déterminé cinq principes à retenir pour être plus performant et pour aider les apprenants à retenir les messages que vous souhaitez faire passer.

Lire la suite...

La multiplication des supports de formation perturbe-t-elle l’apprentissage ?

L’apprentissage par le biais de plusieurs supports est de plus en plus utilisé en formation. Les entreprises multiplient les médias numériques afin de former les salariés. De nombreux formateurs utilisent simultanément la vidéo, les articles, l’animation et le numérique pour animer leur formation.Les situations de tâches multiples simultanées demandant une division de l’attention, n’auraient-elles pas une influence sur notre mémoire et donc sur notre apprentissage ?

Lire la suite...

L’impact du sommeil sur la mémorisation

sommeil De nombreuses études ont montré que la privation de sommeil paradoxal affecte la mémorisation. Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, une personne qui s’endort sur une tâche tout juste apprise, améliore sa mémorisation de 30 %. Dormir après avoir enregistré des informations permettrait ainsi de mieux les garder en mémoire. Le cerveau profite des périodes de sommeil pour enregistrer de façon beaucoup plus importante les informations qu’il vient d’acquérir.

Lire la suite...

Impact de la motivation sur la mémoire

par Fabien Fenouillet – Professeur de psychologie cognitive. Université Paris Ouest Nanterre La Défense Dans une expérience sur l’apprentissage de cartes de géographie, Fenouillet et Lieury (1996) ont demandé dans un premier temps à des étudiants de resituer correctement les capitales européennes afin d’évaluer leur niveau d’expertise. À l’issue de cette première épreuve, le programme de test leur a fait savoir qu’ils étaient soit premiers (feed-back positif : il s’agissait d’une information généralement fausse manipulée pour les besoins de l’expérience) soit derniers (feed-back négatif : information là aussi manipulée), Cartevoire ne leur a donné aucune information (sans feed-back).

Lire la suite...

Les hormones de stress sont essentielles au bon fonctionnement de la mémoire.

StressDes recherches menées au Centre d’études sur le stress humain ont confirmé que lorsque les hormones du stress sont sécrétées en trop grande ou trop petite quantité, notre capacité à apprendre et à retenir de nouvelles informations est réduite. Les expériences se sont déroulées de la manière suivante : Première expérience : les participants ont pris un traitement qui augmente les niveaux d’hormones du stress.

Lire la suite...

Pourquoi le cerveau est-il qualifié de « plastique » ?

Le cerveau dispose d’une très grande capacité d’adaptation aux demandes de son environnement. La plasticité cérébrale décrit le mécanisme par lequel le cerveau est capable de se modifier grâce à l’expérience. Le cerveau est ainsi qualifié de « plastique ». Ce phénomène intervient durant le développement embryonnaire, l’enfance, la vie adulte, et selon les conditions pathologiques. Il est responsable des mécanismes de l’apprentissage et de la mémorisation chez l’enfant et l’adulte.

Lire la suite...

La curiosité et le plaisir permettent de mieux mémoriser, une nouvelle preuve.

mieux_memoriserDes chercheurs viennent de mettre en évidence le rôle des neurones formés par le cerveau adulte. Ces neurones, appelés néo-neurones, amélioreraient les capacités d’apprentissage et de mémorisation. La découverte des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS tend à prouver que seuls les neurones produits par le cerveau adulte seraient importants pour l’apprentissage et la mémoire. Les neurones produits juste après la naissance n’apporteraient aucun avantage, ni pour l’apprentissage ni pour la mémoire.

Lire la suite...