Optimiser l’apprentissage en formation grâce aux neurosciences

Et s’il existait des principes simples et essentiels pour mieux faire fonctionner notre cerveau ? C’est en substance ce que nous explique le biologiste moléculaire John Medina dans son ouvrage Les 12 lois du cerveau. Ancrage mémoriel Faciliter l’interaction entre les neurosciences, l’enseignement et les entreprises décuple les possibilités et notamment celles liées à l’apprentissage. Alors pour tous ceux qui, comme vous certainement, mettent en place des formations, le psychologue David Vellut a déterminé cinq principes à retenir pour être plus performant et pour aider les apprenants à retenir les messages que vous souhaitez faire passer.

Lire la suite...

L’impact de la relaxation par le biais de la visualisation sur la mémoire

Selon une étude réalisée par des chercheurs américains de l’université de Wisconsin-Milwaukee, le stress serait néfaste à la concentration et donc à la mémorisation. La relaxation par la visualisation augmenterait de 30 % la mémorisation d’un individu. relaxationDans le cadre de cette expérience, 14 hommes et 29 femmes âgés de 17 à 60 ans ont été répartis en deux groupes. Le premier groupe a suivi une séance de visualisation et le deuxième n’a bénéficié d’aucune technique de relaxation.

Lire la suite...

Tentez la représentation mentale en formation

La représentation mentale est une représentation que l’on se fait, par la pensée, d’une projection sensorielle, d’un concept ou d’une situation. Représentation mentaleLe psychologue américain Michael Kosslyn a démontré (1980) que la représentation mentale améliore la mémorisation, la compréhension, ou encore la résolution de problème. Son utilisation en formation pourrait donc améliorer considérablement son efficacité. Durant ses expériences, le psychologue demande à chaque sujet de dessiner la carte d’une île, avec une plage, une hutte, un rocher, des cocotiers, un trésor, etc., disposés en des points précis de l’île.

Lire la suite...

3 leviers de motivation donc de mémorisation

La motivation est un levier puissant d’une bonne mémorisation et finalement d’un apprentissage réussi. Si les mécanismes précis qui expliquent la motivation sont complexes et toujours à l’étude, il existe cependant certains besoins identifiés sans lesquels le participant à une formation ne peut pas être motivé. Rolland VIAU a mené une enquête auprès de 4 440 étudiants de l’université de Sherbrooke, en leur demandant pour quelles activités ils étaient motivés, et a cherché à savoir pourquoi certains ne l’étaient pas.

Lire la suite...

La multiplication des supports de formation perturbe-t-elle l’apprentissage ?

L’apprentissage par le biais de plusieurs supports est de plus en plus utilisé en formation. Les entreprises multiplient les médias numériques afin de former les salariés. De nombreux formateurs utilisent simultanément la vidéo, les articles, l’animation et le numérique pour animer leur formation.Les situations de tâches multiples simultanées demandant une division de l’attention, n’auraient-elles pas une influence sur notre mémoire et donc sur notre apprentissage ?

Lire la suite...

À quand la sieste en formation ?

Selon une étude parue dans le journal Sleep, une sieste de 45 minutes pourrait aider à améliorer la mémorisation, mais seulement si l’individu a bien appris au départ. La sieste en formationDes chercheurs de l’école de médecine de Harvard ont mis en place une expérience : 33 personnes volontaires ont été formées avec un exercice de mémoire déclarative. Ce type de mémoire appelé mémoire « déclarative » s’applique à la lecture, à l’étude et à la connaissance standard, contrairement à la mémoire « procédurale », qui s’applique aux compétences.

Lire la suite...

Quand les stagiaires ont-ils besoin d’être stimulés ?

Dans une étude menée par des chercheurs du laboratoire de Hebb à Montréal, les expérimentateurs ont demandé à leurs sujets de ne rien faire. Les sujets ne perçoivent aucun objet et ils sont protégés contre toute stimulation. Ils se trouvent dans une salle silencieuse, de sorte qu’ils ne reçoivent aucune stimulation significative du monde extérieur. Leurs besoins physiologiques sont satisfaits et les sujets reçoivent, en plus, la somme de 20 dollars par jour pour ne rien faire !

Lire la suite...

Le passage à l’action mis en équation. Quels impacts sur la formation ?

De nombreuses formations restent inefficaces car les apprenants ne sont pas motivés. Il est bien connu que la motivation est une clef fondamentale pour une formation réussie.formation Le modèle comportemental du chercheur B.J. Fogg tente de nous démontrer qu’il est nécessaire qu’un formateur motive ses apprenants pour optimiser une formation. B.J. Fogg, docteur à l’université de Stanford, a mis au point un modèle de changement de comportement humain.

Lire la suite...

L’utilisation de la mémoire à long terme est la clef d’une formation réussie

Mémoire Il existe trois mémoires : – la mémoire sensorielle à très court terme, – la mémoire à court terme ou mémoire de travail, – la mémoire à long terme. La mémoire sensorielle et la mémoire de travail retiennent les informations sur le très court terme. Les informations sont tout d’abord stockées en mémoire sensorielle pendant quelques centièmes de seconde, puis en mémoire à court terme pendant quelques secondes et enfin en mémoire à long terme de façon permanente.

Lire la suite...

L’impact du sommeil sur la mémorisation

sommeil De nombreuses études ont montré que la privation de sommeil paradoxal affecte la mémorisation. Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, une personne qui s’endort sur une tâche tout juste apprise, améliore sa mémorisation de 30 %. Dormir après avoir enregistré des informations permettrait ainsi de mieux les garder en mémoire. Le cerveau profite des périodes de sommeil pour enregistrer de façon beaucoup plus importante les informations qu’il vient d’acquérir.

Lire la suite...